Blogue du RED
Tous les articles

C’est pour quand les pointes?!

28 septembre 2016
dans

Il n’y a pas de réponse facile à cette question, car cela dépend de plusieurs de facteurs concernant l’âge, le développement physique et le niveau de performance technique de l’élève. Par ailleurs, chaque élève évolue à son rythme, et la décision de lui permettre d’accéder aux pointes doit être prise sur une base individuelle.

Les balises suivantes font consensus dans le milieu professionnel de l’enseignement de la danse classique :

  1. Pas avant l’âge de onze ou douze ans, car les os du pied ne sont pas encore suffisamment durcis, et une pratique prématurée peut causer des dommages permanents aux os ainsi qu’à la structure musculaire du corps en entier.
  2. Après un minimum de trois années de formation technique soutenue, sans compter les années « préparatoires » avant l’âge de 8 ans, et uniquement lorsque l’élève fait preuve d’un bon contrôle de l’alignement, de l’en-dehors et du travail sur demi-pointes.
  3. Lorsque le corps a acquis suffisamment de force physique, principalement au niveau des pieds, des chevilles, des jambes et du tronc.

Par ailleurs, bien que ce soit plutôt rare, le professeur doit considérer l’anatomie des pieds et de la cheville, car certains pieds à l’arche ou au cou-de-pied très limités ne devraient jamais faire de pointes.

L’élève récréatif adolescent ou adulte peut également accéder aux pointes, en respectant les balises concernant la force physique et le niveau de performance technique.

À vos pointes, et souriez!!

 


Portrait de Dominique Turcotte

Un article de Dominique Turcotte

Diplômée de l’École nationale de ballet du Canada et licenciée de l’Imperial Society of Teachers of Dancing, Dominique Turcotte a enseigné quatre ans au Ballet national avant de s’établir à Québec en 1983. Elle fut directrice générale et pédagogique de L’École de danse de Québec de 1985 à 2009. Très impliquée dans le développement de son milieu, elle a siégé sur plusieurs conseils d’administration et comités professionnels aux niveaux régional, provincial et national. Sa contribution au développement de la danse à Québec lui a valu plusieurs reconnaissances, incluant le prestigieux prix Femmes de Mérite du YWCA dans la catégorie Arts et Culture (2009).

Depuis 2011, Dominique se consacre à l’enseignement à titre de pigiste. Elle a été professeure invitée dans une douzaine d’institutions au Québec, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse.

Dominique est membre fondatrice du Réseau d’enseignement de la danse. Coauteure du programme RED pour l’enseignement de la danse classique, elle enseigne occasionnellement lors de ses stages de développement professionnel. Elle est également membre du comité pédagogique aviseur du RED et contribue régulièrement à son blogue et à ses divers comités et activités.

© Réseau d’enseignement de la danse. Tous droits réservés.