Se préparer pour les spectacles de danse de fin d’année

3 mai 2017
dans

 

Lorsque l’on suit des cours de danse, il y a souvent un but ultime : les spectacles de fin d’année! Comprenons-nous vraiment tout le travail accompli pour nous rendre à ce résultat? Voici quelques étapes de préparation au spectacle de fin d’année, ce moment où le professeur devient chorégraphe.

La recherche musicale

Tout d’abord, la recherche musicale. Le chorégraphe doit trouver la musique sur laquelle il pourra mettre en valeur ses élèves. Cette tâche peut être plus ardue qu’elle ne le semble! Le rythme choisi doit correspondre au niveau des élèves et à leur style. Le chorégraphe doit en être inspiré également, sinon la recherche de mouvements s’avère très difficile.

La recherche gestuelle

Par la suite, nous devons faire la recherche de la gestuelle. Le chorégraphe doit se renouveler toutes les fois, puisque nous ne voulons pas un résultat final redondant. Surtout si le groupe de danseurs est le même depuis plusieurs années. Il doit s’imprégner de l’émotion de la pièce choisie pour placer tous les mouvements les uns à la suite des autres et s’assurer que le tout s’enchaîne bien. Parfois, les mouvements sortent seuls de l’imagination, mais d’autres fois, le chorégraphe aussi peut souffrir de la page blanche et prendre des heures pour trouver les mouvements appropriés.

L’apprentissage de la chorégraphie

Le moment de l’apprentissage est celui de l’échange entre le chorégraphe et les danseurs. Ils doivent tous se mettre sur la même longueur d’onde. Le groupe doit former un tout pour ajouter de la cohérence à la pièce dansée. Il doit développer une complicité et, la plupart du temps, c’est au chorégraphe de faire en sorte de former la chimie entre les danseurs. De plus, on doit répéter et répéter les mouvements plusieurs fois pour les mémoriser, les coordonner avec les autres et la musique et être capable de transmettre l’émotion voulue.

Les costumes

Le choix de costume aussi est une tâche ardue. Il doit correspondre à l’âge des élèves, au style dansé, ne pas gêner les mouvements et être ajusté adéquatement aux grandeurs des interprètes.

La répétition générale

La répétition générale est la dernière étape avant le moment tant attendu… Les élèves doivent s’adapter à la grandeur de la scène, qui est souvent différente de celle du studio de l’école où ils dansent. La mémoire spatiale est déjouée avec les coulisses, les lampes d’éclairage, l’absence de mur et de miroirs, le bord de scène qui coupe dans le vide, la fumée d’ambiance qui change la respiration et souvent, l’entrée dans le noir jusqu’à sa place sur la scène, tout en respectant l’alignement des rangées de danseurs. C’est donc une étape importante avant d’effectuer la chorégraphie devant le public.

Le spectacle

Vient finalement le moment de grâce! Le spectacle! Habituellement, cela vient avec la montée d’adrénaline, le stress de bien performer et ce stress est vécu également par le chorégraphe qui veut que son œuvre soit appréciée. Le maquillage de scène, les costumes flamboyants et l’atmosphère d’un plateau d’auditorium sont euphoriques pour tous les artisans de la danse. Entendre le public parler peut également élever le niveau de stress, c’est alors le travail du chorégraphe d’aider les élèves à gérer leurs émotions et de les encourager avant le moment ultime. Puis, le rideau se lève, les spectateurs se taisent et les lumières allument… Place à la magie de la danse!


Un article de Marie-Ève Marcotte

Marie-Ève Marcotte danse depuis 1984, dans les disciplines suivantes; classique, jazz, moderne, contemporain, pointes, hip-hop et lyrical. Elle enseigne depuis maintenant 20 ans à des élèves de 3 à 50 ans, pour les niveaux débutant, élémentaire, intermédiaire, avancé et semi-professionnel dans les disciplines suivantes : préparatoire, classique, jazz, moderne, contemporain et pointes. Elle a remporté 4 premières places avec ses élèves dans 3 compétitions différentes ainsi qu’un «Hit of the day» à la compétition «Hit the floor Lévis». Elle affectionne le mélange de la technique et de la créativité afin de transmettre des émotions différentes aux spectateurs, mais son but premier, c’est de transmettre le plaisir de danser afin que ses élèves s’accomplissent au maximum.

Suivez-nous!