Comment renouveler son énergie et sa motivation au fil du temps?

Comment renouveler son énergie et sa motivation au fil du temps?
26 septembre 2018
dans

Le défi de tout(e) enseignant(e) est de ne pas s’épuiser trop vite et de savoir renouveler son énergie créative et sa motivation au fil des sessions. Vous qui vous préparez à une année de planification pédagogique, vous le savez bien : il s’agit davantage d’un marathon que d’un sprint. Voici donc quelques conseils pour maintenir une saine émulation sur une longue distance.

1. Déjouer régulièrement la routine

La motivation de l’enseignant(e) est importante, car les élèves la perçoivent et s’en nourrissent consciemment ou intuitivement. Il est donc primordial que vous sachiez vous positionner dans un enseignement qui vous motive. Dès la phase de préparation de vos classes, les mots d’ordre sont donc «plaisir» et «variété» : dans les exercices, les approches gestuelles et les stratégies d’enseignement.

Pour ne pas vous ennuyer en enseignant, prévoyez d’intégrer régulièrement des variantes dans vos structures pédagogiques. Il est essentiel de maintenir des exercices récurrents pour une meilleure assimilation sur le long terme. Cependant, une fois qu’ils sont bien intégrés par les élèves, sachez ajouter des nouveautés. Stimulez leurs capacités d’apprentissage avec des défis de coordination, de vitesse, de spatialité. Si un des exercices de la classe est plus difficile, changez de technique d’apprentissage et faites des ateliers en groupe; vous laisserez alors les élèves s’entraider et trouver des solutions entre eux. Vous pouvez aussi consacrer une partie de la classe à une thématique en particulier : adages, sauts, pirouettes, étirements, improvisation. Personnellement, j’aime bien introduire de temps en temps un accessoire ludique. Cela amène les élèves à conscientiser une sensation en particulier dans leur corps ou dans leur imaginaire.

2. Se former pour rester inspiré(E)

Avec la fatigue et la routine, il est facile de nous réfugier dans nos habitudes d’enseignement. Un remède à cela : la formation. Autrement dit, cherchez de l’inspiration en dehors de la classe pour raviver votre motivation. Vous pouvez par exemple prendre des classes de danse dans une autre école ou assister à celles de vos collègues. L’idée est de vous laisser séduire par la passion d’autres enseignants. Lorsqu’on se retrouve dans la position de l’élève et qu’on reçoit un enseignement qui fait du sens pour nous, il est ensuite plus facile de se rappeler pourquoi et comment le transmettre aux autres.

Même si suivre des formations est difficile à concilier avec votre emploi du temps, ne vous isolez pas dans votre salle de classe. Rencontrez d’autres professeurs, demandez-leur des conseils et partagez vos défis, qu’ils concernent l’objet de l’apprentissage (ballet, danse contemporaine, danse urbaine, etc.) ou la relation pédagogique (stratégies d’enseignement, jeux, etc.). En dehors même de votre discipline, vous pouvez vous inspirer d’une autre forme d’art ou d’un sujet d’actualité. Ouvrir vos horizons au-delà de la danse réactivera votre créativité.

3. Se positionner dans une dynamique d’apprentissage

En tant qu’enseignants, on donne beaucoup de nous-mêmes à nos élèves. Les jours où je me sens fatiguée, j’aime me rappeler que les élèves me transmettent aussi beaucoup de leur énergie. Sachez faire confiance à vos élèves et à leur créativité pour stimuler l’apprentissage. N’hésitez pas à les faire intervenir, à leur demander ce qu’ils ont appris de ce nouvel exercice, à improviser des activités selon leurs réactions. En les observant et en les écoutant, vous pourriez découvrir des outils pédagogiques et inventer de nouvelles façons de faire.

De plus, il faut garder en tête qu’il est impossible de tout contrôler dans une classe. Au lieu de vouloir tout maîtriser, considérez les aléas de votre pratique comme de précieux moments pour apprendre sur vous-même et sur votre identité de professeur. Acceptez le doute, l’incertitude et la fatigue : ce lâcher-prise vous placera dans un état de disponibilité vis-à-vis de vos élèves et pourrait vous amener à explorer des avenues pédagogiques inconnues. Quand l’énergie et la motivation sont plus difficiles à trouver, inscrivez-vous dans une démarche de croissance et d’apprentissage sur vous-même pour enseigner.

4. Adopter une saine hygiène de vie

Le meilleur moyen de faire face aux épreuves du quotidien est d’adopter de saines habitudes de vie. Prenez soin de votre alimentation, videz-vous l’esprit et prenez du temps pour vous : ce sont des façons de continuellement renouveler votre énergie et votre motivation au cours de l’année. Enseigner requiert un important don de soi, il faut donc savoir recharger ses batteries d’une manière ou d’une autre. Ne négligez jamais votre bien-être et les moments de ressourcement physique et mental. Vous en avez besoin pour pouvoir vous investir auprès de vos élèves.

En cette période de changement de saison, je vous suggère la lecture de Comment trouver l’énergie à la fin de l’hiver?, qui complète bien le présent article et vous aidera à vous préparer à l’arrivée du froid.


Mélanie Boisliveau rédige des articles de blogue pour le Réseau d'enseignement de la danse

Un article de Mélanie Boisliveau

Mélanie Boisliveau a suivi une formation en ballet, néoclassique et modern jazz en France dès son plus jeune âge, au sein de programmes sport-études proposant des entraînements préprofessionnels en danse. Avide d’élargir ses horizons et de développer ses compétences artistiques et pédagogiques, elle est venue parfaire sa pratique à Montréal et a obtenu le diplôme du Baccalauréat en danse de l’UQÀM en 2017. Lors de cette formation universitaire, elle a appris et participé à des processus de création auprès de chorégraphes reconnus tels que Dominique Porte, Danièle Desnoyers et Todd Lawrence Stone. En parallèle, elle a contribué comme journaliste pigiste au magazine web Dfdanse et a dansé dans plusieurs projets in situ, notamment dans le cadre du festival Mode&Design et du 375e anniversaire de Montréal. Aujourd’hui interprète, Mélanie a participé à des performances créées pour le laboratoire Passerelle 840, le Ballet de Québec et le Festival Quartiers Danses, en plus d’enseigner la danse créative et contemporaine et le ballet à Ballet Hop!

© 2018 Réseau d'enseignement de la danse. Tous droits réservés.