Rencontre avec IsaBelle Paquette, une danseuse et enseignante inspirante!

Les stages, les formations et les classes ponctuelles sont de belles opportunités pour rencontrer des enseignants (es) marquants (es). En août dernier, il m’a été possible d’assister à une classe d’IsaBelle Paquette, danseuse professionnelle et enseignante de ballet classique. Cette rencontre m’a fait grandir en tant qu’enseignante et danseuse et il m’était primordial de vous faire découvrir son parcours inspirant.

Mise en contexte

Lors d’un exercice, IsaBelle mentionne aux danseuses présentes qu’il faut faire une courte improvisation. Tout de suite, la classe semble être moins à l’aise et tendue. Elle explique alors que le cours de danse est la place pour se laisser aller et participer pleinement : « Si vous ne le faites pas, la seule personne qui vous limite, c’est vous. N’oubliez pas que vous n’êtes pas en train de sauver des vies, mais seulement d’embellir la vôtre. Les limites, il faut les surmonter. Un studio est un endroit de respect face au prof, aux autres, mais surtout envers vous-mêmes ». En entendant ses propos et en voyant comment ils résonnaient en moi, j’ai eu envie de faire connaître cette personne par le biais d’un article.

Biographie

IsaBelle est née à Saint-Bruno-de-Montarville. Elle débute la danse à l’âge de 3 ans. C’est à 11 ans qu’elle intègre l’École supérieure de danse du Québec afin de suivre une formation en danse classique. Elle a ainsi dansé pour Le Jeune Ballet du Québec pendant 4 ans à titre de soliste dans des pièces classiques et contemporaines. À 18 ans, IsaBelle est engagée aux Grands Ballets Canadiens de Montréal où elle danse pendant 9 ans et obtient le titre de soliste. Elle a eu la chance d’interpréter plusieurs rôles-titres au courant de son parcours, de créer des chorégraphies et de danser les pièces des plus grands chorégraphes du monde. IsaBelle a poursuivi sa carrière d’interprète avec la compagnie Cas Public de 2012 à 2016 comme danseuse soliste, maîtresse de ballet et adjointe à la direction artistique. Très reconnaissante de son cheminement et des rencontres que la danse lui a offertes IsaBelle se lance en enseignement de la danse en parallèle avec sa carrière de danseuse professionnelle. Depuis 2011 elle danse plusieurs rôles principaux dans le Casse-Noisette de Ballet Ouest dirigé par M. Claude Caron. Elle enseigne le ballet, les pointes et du contemporain depuis 2011 dans différentes écoles de danse au Québec et en Ontario.

Rencontre

Comment ton parcours de danseuse professionnelle teinte-t-il ta façon d’enseigner?

Au début de ma formation en danse, je rêvais de devenir enseignante un jour, donc je réalise mon rêve de petite fille avec l’enseignement. Mon parcours de danseuse m’a surtout appris que la vie de danseuse n’est pas facile et que cela doit toujours être fait avec plaisir, passion et détermination. Je crois qu’il serait dommage de ne pas partager ma vision de la danse et mon parcours avec les jeunes danseurs et danseuses. Il est donc primordial pour moi que mes élèves sortent des cours heureux, épanouis et qu’ils aient appris quelque chose.

Selon toi, est-ce que les enseignants dans le milieu de la danse de loisir sont bien formés?

Malheureusement, il manque beaucoup de formation à ce niveau. Il y a certainement des choses à faire et à offrir aux enseignants pour qu’ils soient mieux outillés.

(Parenthèse de la blogueuse : n’hésitez pas à consulter le site du RED pour obtenir des informations sur la formation continue offerte et les services possibles aux écoles de danse de loisir.)

Comment gères-tu le fait d’enseigner à plusieurs écoles différentes? Y a-t-il de la jalousie de la part des écoles qui se prêtent tes services?

La jalousie n’a pas sa place. Tant que les cours sont de bonnes qualités, il n’y a pas de questionnements à y avoir. Afin de bien faire mon travail, je m’assure que la vision de chacune des écoles soit respectée. Quand je suis dans un cours, je suis pleinement avec mes élèves, peu importe l’école, et je transmets ma passion et mes connaissances.

Que dirais-tu à une élève qui aimerait évoluer dans le milieu professionnel?

Fonce! Travaille fort et ne te décourage pas! Ne laisse personne te faire croire que tu n’en vaux pas la peine.

Est-il difficile de combiner la famille et son parcours d’enseignante ou de danseuse? As-tu mis de côté cet aspect pour favoriser ta carrière?

La famille est la chose la plus importante. Il ne faut pas laisser les gens qui nous aiment de côté dans ce milieu. J’ai dû faire plusieurs sacrifices, mais je n’ai jamais délaissé ma famille. Aujourd’hui, je me prépare à accueillir ma petite fille et je crois que ce sera une bonne chose pour ma danse et mon enseignement. Elle saura me donner plus de cordes à mon arc.

Une petite phrase pour conclure?

J’ai envie de dire que la danse est pour moi une passion, ma vie, ma façon de m’exprimer et aussi l’activité qui m’a sauvé dans des moments plus difficiles. Pour les jeunes qui veulent danser, il est important de se rappeler qu’il n’est pas obligatoire d’avoir une carrière en danse pour que celle-ci t’apporte tout ce bien. Danse, exprime-toi, brise les barrières et ne laisse personne t’en empêcher si c’est ce qui te rend heureux.

En terminant, je tiens à remercier infiniment IsaBelle pour ses réponses pertinentes et son temps. Je vous souhaite de croiser son chemin dans une classe de danse afin de capter la passion de cette danseuse et enseignante exceptionnelle!


Un article de Marie-Joanie Raymond

Marie-Joanie Raymond danse depuis 1995. C’est d’abord le ballet jazz qu’elle a pratiqué avant d’élargir ses compétences à la claquette, au contemporain, au moderne et au hip hop.

Menée par cette passion débordante et toujours à la recherche de nouvelles expériences dansantes, elle s’est inscrite à un double DEC Sciences humaines et danse au Cégep de Saint-Laurent. Maintenant diplômée de l’Université de Sherbrooke en tant que kinésiologue, elle termine une maîtrise en danse adaptée alliant ses passions pour l’anatomie, les clientèles présentant des limitations fonctionnelles et la danse. Enseignant différents styles dans différentes écoles de loisir depuis 2008 et participant à de nombreuses formations et stages chaque année, le développement de la danse adaptée est maintenant sa priorité.

Suivez-nous!