Quels vêtements de danse choisir selon le style pratiqué?

Quels vêtements de danse choisir selon le style pratiqué?
5 septembre 2018
dans

Choisir des vêtements de danse n’est pas chose facile. Selon l’école et le style pratiqué, il y a un code éthique à respecter : on ne pratique pas la danse classique en jeans ou la danse urbaine en tutu! Lisez donc ces quelques conseils avant d’aller magasiner.

DANSE CLASSIQUE

Le port d’un maillot de corps (léotard) et d’un collant avec pied est habituellement obligatoire. Plutôt que d’opter pour un collant bas de gamme, que vous devrez remplacer plusieurs fois dans l’année, je vous recommande un collant spécialement conçu pour la danse. Il est un peu plus dispendieux mais beaucoup plus durable. Pour les élèves qui pratiquent les pointes, certains collants ont des trous sous le pied pour faciliter l’usage de la laine d’agneau ou synthétique à l’intérieur des pointes.

Certaines écoles ont des exigences très strictes quant au style de maillot et aux couleurs acceptés. Elles imposent une tenue unique dans un souci esthétique et pour donner une impression de sérieux et de professionnalisme. Une classe où tous les élèves ont le même uniforme est si agréable à regarder! Ces écoles disposent souvent d’une boutique dans leurs studios, ce qui facilite l’achat des vêtements appropriés.

Je ne conseille pas le port d’une jupette de danse. En dissimulant certains mouvements, elle nuit aux corrections que l’enseignant pourrait éventuellement apporter. En chorégraphie, le professeur peut par contre la préconiser si le costume du spectacle de fin d’année est une jupe ou une robe. Cela permettra à l’élève de s’habituer à sa future tenue.

Le type de chaussons dépend du type de plancher. Je suggère des chaussons en cuir sur un plancher en bois franc et des chaussons en tissu sur un tapis de danse. La couleur relève quant à elle d’un choix de l’école.

Pour les garçons, je recommande un pantalon de danse noir, un chandail moulant de la même couleur que celle des léotards féminins et des chaussons noirs.

L’article Cours de ballet classique : y a-t-il un âge limite pour commencer? consacre également un paragraphe à la tenue vestimentaire.

DANSE JAZZ

Il existe deux écoles de pensée : avec et sans maillot de danse. Ce choix reste à la discrétion de la direction de l’école mais voici quelques conseils pour que vous soyiez à l’aise avec chacune de ces options.

Je préconise le port d’un léotard, car il n’entrave pas les mouvements et facilite les corrections. Il doit être confortable (de préférence pas trop échancré) et laisser respirer le corps (évitez les tissus trop épais). Certaines écoles proposent des styles de maillot et des couleurs précis, ce qui simplifiera votre choix.

Danser sans léotard implique de porter un chandail. Pour éviter de dévoiler certaines parties du corps lors des enchainements et faciliter les corrections, assurez-vous qu’il soit moulant et que l’abdomen reste caché en tout temps. Il est important de pouvoir s’assurer du travail musculaire et du placement de l’élève. Si votre choix se porte sur une camisole, les bretelles et le dos devraient dissimuler le soutien-gorge.

Vous pouvez porter des chaussons mais le travail pieds nus facilite la compréhension de nombreux mouvements en jazz.

Pour les garçons, une camisole ou un chandail et un pantalon de danse noir sont plus appropriés.

DANSE CONTEMPORAINE

Le professeur décide de la tenue en accord avec la direction de l’école. À moins d’indications contraires, ce style de danse se pratique pieds nus.

DANSE URBAINE

La danse urbaine regroupe plusieurs styles donc informez-vous auprès de l’école pour savoir quelle tenue porter. J’aimerais pour ma part attirer votre attention sur le choix de souliers appropriés. Les souliers de course sont habituellement d’usage mais certains ne soutiennent pas l’arche de pied et la cheville… Le pied doit être bien positionné et la semelle, légère et absorbante. Si elle est trop pesante, comme c’est le cas pour la plupart des souliers de style «skate», le pied se fatiguera vite et les performances en seront affectées. Lorsque vous magasinerez, assurez-vous que les employés sont bien formés. Comme je le dis souvent, «on ne niaise pas avec ses pieds! On les veut en bonne santé pour le restant de notre vie!»

ÉVEIL ET CRÉATIVITÉ

Je privilégie le port d’un maillot et d’un collant pour les filles, d’un pantalon noir et d’un chandail pour les garçons. Entre 3 et 6 ans, je préfère les chaussons en tissu, qui dévoilent davantage le travail du pied.


Un article de Marie-Ève Marcotte

Depuis 1984, Marie-Ève Marcotte pratique plusieurs styles : classique, jazz, moderne, contemporain, pointes, hip hop et lyrique. Elle enseigne depuis plus de vingt ans à des élèves de 3 à 50 ans (niveaux débutant, élémentaire, intermédiaire, avancé et semi-professionnel) et a remporté quatre fois la première place avec ses élèves dans trois compétitions différentes, ainsi qu’un «Hit of the day» à la compétition «Hit the floor Lévis». Elle a récidivé en 2016 avec trois premières places et une troisième place puis en 2017 avec deux premières places et une troisième place. Elle a personnellement gagné deux premières places avec un solo aux compétitions IDance et Hit the floor Lévis en 2016.

Marie-Ève affectionne le mélange de la technique et de la créativité. Elle cherche à communiquer différentes émotions aux spectateurs, avec l’objectif de transmettre le plaisir de danser et de favoriser l’accomplissement de ses élèves. Membre du Réseau d’enseignement de la danse depuis plus de dix ans, elle se forme tous les ans avec Lynn Simonson et Teresa Perez Ceccon lors du stage Simonson. Elle détient la certification RED d’enseignement de la danse jazz (niveaux 1 à 7) et de la danse classique (niveaux 1 à 7), en plus d’agir comme formatrice, évaluatrice et blogueuse pour le RED.

© 2018 Réseau d'enseignement de la danse. Tous droits réservés.