La proprioception et la danse

Voilà un vaste sujet. La proprioception englobe tout ce qui concerne le contrôle moteur, tant conscient qu’inconscient. On peut trouver de nombreuses définitions plus complexes les unes que les autres, mais je vous propose celle-ci, étant donné qu’elle nomme des aspects concrets qui concernent tous les danseurs :

Proprioception n.f.

Perception, la plus souvent inconsciente, que l’on a de la position de son corps dans l’espace. La proprioception assure l’équilibre, le contrôle des mouvements et nous renseigne sur l’activité de notre corps (On dit aussi sensibilité proprioceptive).

 Source : le CNRTL – Centre national de ressources textuelles et lexicales

En effet, « la position de son corps dans l’espace », « le contrôle du mouvement » et « l’équilibre » sont des aspects vitaux pour les danseurs sur les plans tant physique qu’artistique.

Lorsque j’aborde la proprioception avec mes élèves, j’explique qu’une quantité importante de terminaisons nerveuses se trouvent dans nos muscles, fascias, tendons, ligaments et articulations, et que celles-ci sont connectées au cerveau via le système nerveux central (SNC). En bref, le SNC régule tous les aspects du contrôle moteur et du mouvement en véhiculant des « messages » entre le corps et le cerveau.

C’est simple : plus on « aiguise » sa sensibilité proprioceptive, plus on améliore son sens du mouvement, son sens des lignes et son équilibre.

Bien sûr, l’entraînement spécifique en danse développe ces qualités au fil du temps, mais comme tant d’autres aspects du développement du danseur, un entraînement complémentaire accélère les résultats.

Vous avez vu ces vidéos de danseurs en équilibre sur un ballon Bosu, effectuant des développés et grands ronds de jambe en l’air? Vous avez vu ce couple asiatique dont la femme fait des prouesses sur pointes sur la tête de son partenaire? Quel sens exquis de la proprioception, n’est-ce pas?!!

Sans viser des exploits aussi extrêmes, tous les danseurs et étudiants ont avantage à améliorer leur proprioception. Je vous propose deux exercices de base qui « éveillent » le SNC et aiguisent la proprioception fine. On peut les faire à tout moment, mais ils s’intègrent très bien à l’étape essentielle de l’échauffement avant le début de la classe.

Équilibre sur une jambe avec variations

Debout, les pieds en parallèle, l’alignement neutre et les bras de chaque côté du corps : placer un pied en cou-de-pied à hauteur de la cheville et maintenir l’équilibre 30 secondes.

Variations :

  • En chaîne fermée (cou-de-pied en contact avec la jambe d’appui – plus facile) ou en chaîne ouverte (cou-de-pied éloigné de la jambe d’appui – augmente la difficulté)
  • La jambe de terre allongée ou en demi-plié
  • Les pieds parallèles ou en-dehors
  • Les yeux ouverts (plus facile) ou fermés (devinez!)
  • À plat ou sur demi-pointe
  • Sur base ferme (le plancher) ou moins ferme (matelas de Yoga, de gym, ballon Bosu, planche d’équilibre…)
  • En retiré ou en attitude devant ou derrière
  • Le tronc à la verticale ou penché

Évidemment, on peut combiner plusieurs de ces variations en une seule et même « routine » qui reflète son niveau d’habileté.

Pourquoi fermer les yeux durant un équilibre ou un exercice de proprioception?

Plusieurs sens contribuent au maintien de l’équilibre chez l’être humain. Parmi ceux-ci, les yeux jouent un rôle important puisque le regard sert à se situer dans l’espace, à jauger les distances, etc. Lorsque l’on ferme les yeux, on annule le bénéfice du regard et on fait davantage appel au SNC.

La marche séquentielle de Irene Dowd

Debout, les pieds en parallèle, l’alignement neutre et les bras de chaque côté du corps :

  1. Avancer une jambe et poser le talon au sol
  2. Transférer le poids à mi-chemin entre les deux jambes, posant les métatarses du pied de devant au sol (orteils toujours en l’air) et le pied de derrière sur demi-pointe
  3. Continuer le transfert de poids vers l’avant en levant le pied de derrière, tout en gardant les orteils de la jambe d’appui en l’air
  4. Poser les orteils de la jambe d’appui au sol

Cette marche lente en quatre étapes est répétée pour un total de 4 à 8 pas marchés vers l’avant, puis reprise vers l’arrière selon les consignes suivantes :

  1. Reculer une jambe et poser la demi-pointe au sol
  2. Transférer le poids à mi-chemin entre les deux jambes, de sorte que les deux pieds soient sur demi-pointe
  3. Continuer le transfert de poids vers l’arrière en levant le pied de devant, tout en gardant la jambe d’appui sur demi-pointe
  4. Poser le talon de la jambe d’appui au sol

Pour augmenter la difficulté, on allonge le pas, et éventuellement on ferme les yeux.

Intégrez ces deux exercices à votre routine régulière et vous constaterez rapidement leur valeur. Peut-être voudrez-vous ensuite explorer d’autres exercices plus avancés de proprioception, aussi amusants que valorisants!


Portrait de Dominique Turcotte

Un article de Dominique Turcotte

Diplômée de l’École nationale de ballet du Canada et licenciée de l’Imperial Society of Teachers of Dancing, Dominique Turcotte a enseigné quatre ans au Ballet national avant de s’établir à Québec en 1983. Elle fut directrice générale et pédagogique de L’École de danse de Québec de 1985 à 2009. Très impliquée dans le développement de son milieu, elle a siégé sur plusieurs conseils d’administration et comités professionnels aux niveaux régional, provincial et national. Sa contribution au développement de la danse à Québec lui a valu plusieurs reconnaissances, incluant le prestigieux prix Femmes de Mérite du YWCA dans la catégorie Arts et Culture (2009).

Depuis 2011, Dominique se consacre à l’enseignement à titre de pigiste. Elle a été professeure invitée dans une douzaine d’institutions au Québec, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse.

Dominique est membre fondatrice du Réseau d’enseignement de la danse. Coauteure du programme RED pour l’enseignement de la danse classique, elle enseigne occasionnellement lors de ses stages de développement professionnel. Elle est également membre du comité pédagogique aviseur du RED et contribue régulièrement à son blogue et à ses divers comités et activités.

© 2019 Réseau d'enseignement de la danse. Tous droits réservés.