Blogue du RED
Tous les articles

Où et comment trouver l’inspiration pour ses chorégraphies

16 octobre 2019
dans

Interpréter, danser une chorégraphie, prendre place sur scène comme danseur, voilà le nec plus ultra pour la plupart de nos élèves. Exécuter la chorégraphie à la fin du cours est le bonbon qu’on leur offre. La préparation au spectacle est une partie importante de notre planification et de celle des danseurs. Comme la chorégraphie est la portion visible de notre travail, elle détermine souvent la « qualité » d’une ou d’un enseignant ; en réalité, c’est loin d’être le cas, car un bon professeur s’inscrit dans beaucoup plus que le résultat final d’une pièce dansée. Entre autres, par son enseignement sécuritaire adapté à ses élèves et le rapport qu’il développe avec ceux-vi. Néanmoins, la chorégraphie reste un élément important dans notre travail. Qu’on soit débutant ou expérimenté, trouver l’inspiration n’est pas toujours une chose facile. Faut-il rester authentique à son style ou aller vers ce qui est en vogue en ce moment ? Comment se réinventer ? Comment susciter l’intérêt de nos élèves à travers notre proposition chorégraphique ? Trouver l’inspiration, tout en restant nous même, peut être simple et à portée de la main !

Formation continue

La formation continue est tellement importante dans l’évolution d’un enseignant. Elle vient non seulement ancrer des concepts et des approches déjà intégrés, mais elle vient aussi mettre à jour ses connaissances et parfois, orienter son cheminement, selon sa maturation professionnelle. Elle est une source de développement physique et intellectuel, mais aussi une excellente façon d’observer, de retenir et d’ajouter à sa pratique des manières de procéder ou des techniques d’autres professionnels du milieu. Nous avons tous eu une expérience significative, lors d’une formation ou de stage, qui a modifié ou inspiré notre enseignement. Partager et échanger avec d’autres professionnels du milieu de la danse est déterminant dans notre vision de la profession et dans notre processus créatif. La formation continue permet de faire le point sur notre situation actuelle, nous permettant ainsi de nous réinventer. Autant dans notre pratique d’enseignement qu’artistiquement parlant.

Ouvrir ses horizons

Nous avons tous évolué à travers un enseignement particulier, des styles précis et des techniques issues de notre bagage culturel. Des avenues pouvant vite devenir des sources infinies d’inspiration : sortir de votre cercle artistique habituel, voir comment la danse est pratiquée ailleurs, quels rythmes ou quels mouvements sont priorisés ou encore, dans quel contexte s’inscrit la pratique des styles. S’inspirer des autres cultures vient enrichir notre contenu ; cela lui donne plus de texture, de subtilité et de couleurs. Nous pouvons nous inspirer de mouvements spécifiques, mais aussi d’un thème, d’une impression ou simplement d’une façon d’exécuter un mouvement ; déconstruire nos schémas de mouvements pour mieux les reconstruire et trouver une nouvelle façon corporelle de s’exprimer. 

Travailler en équipe

Comme les autres peuvent devenir une source d’inspiration, pourquoi ne pas travailler directement avec une autre personne lors d’un processus chorégraphique? Mécanisme assez rare dans notre milieu, puisque l’enseignement se fait habituellement de façon individuelle, cette manière de procéder peut néanmoins s’avérer efficace et salvatrice pour les deux parties. Les possibilités sont infinies : travailler avec une partenaire de confiance, faire équipe avec une nouvelle personne, mélanger deux styles différents, jumeler des groupes de niveaux similaires ou non, etc. Outre le contexte, qui risque en lui-même de stimuler la créativité, les enseignants participant à cet exercice peuvent s’auto-inspirer l’un l’autre et surtout, pallier au manque de créativité lorsqu’il survient. Si le travail avec un partenaire n’est pas réaliste, n’hésitons pas à inviter nos élèves à participer au processus créatif. Après tout, deux têtes (ou plus) en valent mieux qu’une, non ?! 

Plus d’une solution s’offre à nous afin de stimuler notre créativité. Il suffit de trouver cette étincelle qui allumera notre processus. L’idée est de rester curieux, de ne pas s’autocensurer et de rectifier le tir au besoin. Trouver l’inspiration n’est pas un concept linéaire. Il faut parfois revenir en arrière, prendre du recul, faire des pauses, faire de la recherche, essayer… Parfois, le résultat sera plus que satisfaisant et d’autres fois les objectifs ne seront pas atteints. Malgré tout, en tant qu’enseignant de la danse, notre travail est de trouver des sources d’inspiration qui seront nous motiver, mais aussi motiver nos élèves tout en les amenant à découvrir le monde et à se découvrir. 


Marie-Pier Fortier rédige des articles de blogue pour le Réseau d'enseignement de la danse

Un article de Marie-Pier Fortier

Bachelière en danse contemporaine profil interprétation (Université du Québec à Montréal), Marie-Pier Fortier a débuté sa formation jeune. Après une initiation au ballet jazz, elle a pratiqué différents styles de danse et cumule une quinzaine d’années d’expérience en enseignement dans les milieux récréatif et scolaire. Observatrice et pédagogue, elle aide les gens à se surpasser et à trouver leur propre façon de bouger en plaçant la créativité au cœur de son travail. Bien qu’elle accorde beaucoup d’importance à la technique, elle ne devrait selon elle jamais être travaillée au détriment du plaisir. Depuis quelques années, Marie-Pier s’intéresse au yoga et suit une formation professionnelle en Danga auprès de Mylène Roy.

© Réseau d’enseignement de la danse. Tous droits réservés.