Entraînement du danseur : revenir aux bases

Oui, la danse est un art… mais un art physique! Le danseur qui veut se développer et progresser doit évidemment s’entraîner comme le ferait un athlète, selon la fréquence hebdomadaire à laquelle il danse et les objectifs qu’il souhaite atteindre.

Plusieurs danseurs rêvent d’exécuter des mouvements complexes, mais ne sont pas prêts à investir le temps ni les efforts que cela requiert pour y arriver. Eh oui, la loi du moindre effort existe pour nous aussi! Même si tout va vite et qu’on aimerait parfois consacrer un peu moins de temps à l’entraînement, notre corps lui, a besoin qu’on s’en occupe.  Il faut donc s’assurer d’un bon entraînement pour s’améliorer et c’est un des mandats de l’enseignant que de transmettre la passion de la répétition et de l’entraînement à ses élèves. Car en réalité, tout accomplissement est précédé d’un travail rigoureux et de beaucoup d’efforts.

Revenir aux bases

Il est nécessaire de s’entraîner à diverses niveaux (renforcement musculaire, cardio) pour se développer et augmenter sa capacité comme danseur, mais surtout, il faut s’entraîner à maîtriser les bases : isolations, transferts de poids, transitions, placement du corps, équilibre et virages élémentaires…

Travailler sur les bases est essentiel pour un bon développement du danseur, elles doivent être complètement intégrées pour pouvoir progresser. Chaque fois qu’on s’entraîne, on gagne en confiance et on s’améliore, même si parfois ce n’est qu’un tout petit peu. Les joueurs de tennis peuvent frapper des centaines voire des milliers de coups droits et de revers chaque semaine. En danse, il faut faire comme eux, soit revenir à nos bases et pratiquer, pratiquer et encore pratiquer! Il est essentiel de maîtriser les bases avant d’aller plus loin, car le cheminement du danseur n’en sera que plus efficace.

Je terminerais en vous disant, que oui, la danse est un art, mais c’est un art-physique complet qui demande, tout comme les sports, un entrainement régulier et une parfaite maîtrise des éléments de base par le danseur, ne l’oubliez jamais!


Un article de Marie-Ève Marcotte

Depuis 1984, Marie-Ève Marcotte pratique plusieurs styles : classique, jazz, moderne, contemporain, pointes, hip hop et lyrique. Elle enseigne depuis plus de vingt ans à des élèves de 3 à 50 ans (niveaux débutant, élémentaire, intermédiaire, avancé et semi-professionnel) et a remporté quatre fois la première place avec ses élèves dans trois compétitions différentes, ainsi qu’un «Hit of the day» à la compétition «Hit the floor Lévis». Elle a récidivé en 2016 avec trois premières places et une troisième place puis en 2017 avec deux premières places et une troisième place. Elle a personnellement gagné deux premières places avec un solo aux compétitions IDance et Hit the floor Lévis en 2016.

Marie-Ève affectionne le mélange de la technique et de la créativité. Elle cherche à communiquer différentes émotions aux spectateurs, avec l’objectif de transmettre le plaisir de danser et de favoriser l’accomplissement de ses élèves. Membre du Réseau d’enseignement de la danse depuis plus de dix ans, elle se forme tous les ans avec Lynn Simonson et Teresa Perez Ceccon lors du stage Simonson. Elle détient la certification RED d’enseignement de la danse jazz (niveaux 1 à 7) et de la danse classique (niveaux 1 à 7), en plus d’agir comme formatrice, évaluatrice et blogueuse pour le RED.

© 2018 Réseau d'enseignement de la danse. Tous droits réservés.