Concilier l’enseignement et la gestion d’une école de danse

Gérer une école de danse de loisir
6 mars 2019
dans

Avoir sa propre entreprise est un beau défi. Plusieurs d’entre vous ont fait le choix d’ouvrir une école de danse pour partager votre passion de l’enseignement tout en gagnant votre vie. La plupart du temps, le(la) directeur(trice) porte aussi le chapeau d’enseignant(e). Plusieurs responsabilités différentes se chevauchent. Cela requiert temps, énergie et implication. Comment démêler tout ça et garder la notion de plaisir au quotidien? Voici quelques pistes de solution.

Bien s’entourer et définir les tâches : gestion et enseignement

Entre gestion et enseignement, il y a un monde de différence. Oui, enseigner est une forme de gestion : gestion du temps, des élèves, planification des classes, communication avec les parents, etc. Cependant, cette gestion est relativement immédiate et semblable d’un cours à l’autre. La gestion d’entreprise est un projet à long terme. Elle détermine la pérennité de l’école et assure son bon fonctionnement. Le travail de bureau requiert une activité, disons, plus fonctionnelle. En tant qu’administrateur, vos tâches sont d’assurer l’activité régulière et efficace de la compagnie, d’en faire la promotion, de trouver et de gérer des employés, d’offrir des outils permettant la réalisation desdites activités et j’en passe. Vous gérez une entreprise! C’est une lourde responsabilité qui offre son lot de défis et d’imprévus. Pour y arriver, s’entourer d’une équipe est nécessaire. Pour ce faire, trouvez des personnes de confiance et entreprenantes. Une fois votre équipe de rêve montée, assurez-vous de communiquer clairement les tâches de chacun, que ce soit au niveau administratif ou au niveau de l’enseignement. Soyez présents(es) afin de chapeauter les dossiers et l’équipe, mais sans pour autant tenter de “faire à leur place”. Ainsi, avec ce soutien, vous pourrez vous dédier à votre autre tâche : celle d’enseigner.

Bien diviser son temps

Avec un bon entourage et une délégation adéquate des tâches, vous aurez une meilleure gestion de votre temps. Enseigner requiert beaucoup de préparation. Malgré votre désir de tout accomplir dans votre entreprise, la réalité c’est qu’il n’y a que 24h dans une journée et qu’il faut parfois dormir! Si vous combinez enseignement et gestion, il faudra aménager votre horaire afin d’être efficace (et heureux) dans vos deux rôles. Il faudra, entre autres, penser à des moments de transition entre les deux emplois, question d’offrir du temps de repos à votre tête et à votre corps. Occuper deux fonctions laisse présager deux fois plus de travail, mais travailler plus de 40h par semaine n’est ni souhaitable, ni recommandé. Il faut alors faire des choix. Réduire les heures d’un des deux postes et respecter un horaire déterminé sont des avenues possibles. Concernant l’horaire, si, par exemple, le travail administratif se fait en journée, essayez de ne pas répondre à des courriels ou d’écrire à des employés en soirée. Plus facile à dire qu’à faire, j’en conviens! Cependant, gardez en tête que toutes interventions en dehors des limites établies viennent entraver votre rôle d’enseignant, mais aussi votre vie personnelle.

Apprendre à lâcher prise et mettre ses limites

En rapport au dernier point soulevé, s’imposer des limites est inévitable. Malgré toutes vos bonnes intentions, il faut rester à l’affût des surcharges de travail, de l’épuisement et de la perte de plaisir. Même si vous adorez votre travail, ce dernier ne doit pas finir par vous submerger. En tant qu’administrateur, sachez ce que vous voulez, dans quelle direction vous allez et soyez proactifs plutôt que réactifs. Comme enseignant(e), soyez passionné(e)s et amusez-vous. Sachez quand c’est assez et surtout, sachez mettre vos limites. Accordez-vous du temps personnel. Il y aura toujours une tâche, un détail ou un courriel à envoyer. Permettez-vous, quand la journée est terminée, de remettre à demain. Le travail vous attendra à la première heure le lendemain. D’expérience, la situation est rarement aussi urgente que l’on se l’imagine.

Concilier gestion et enseignement demande beaucoup d’énergie, de temps et de persévérance, mais c’est possible. Prioriser est la clé. Avoir un réseau de soutien est aussi important. Le temps est nécessaire pour acquérir de l’expérience et faire les bons choix. Votre parcours ne sera pas nécessairement linéaire, mais au bout du compte, vous y arriverez… heureux et plein d’énergie.


Marie-Pier Fortier rédige des articles de blogue pour le Réseau d'enseignement de la danse

Un article de Marie-Pier Fortier

Bachelière en danse contemporaine profil interprétation (Université du Québec à Montréal), Marie-Pier Fortier a débuté sa formation jeune. Après une initiation au ballet jazz, elle a pratiqué différents styles de danse et cumule une quinzaine d’années d’expérience en enseignement dans les milieux récréatif et scolaire. Observatrice et pédagogue, elle aide les gens à se surpasser et à trouver leur propre façon de bouger en plaçant la créativité au cœur de son travail. Bien qu’elle accorde beaucoup d’importance à la technique, elle ne devrait selon elle jamais être travaillée au détriment du plaisir. Depuis quelques années, Marie-Pier s’intéresse au yoga et suit une formation professionnelle en Danga auprès de Mylène Roy.

© 2019 Réseau d'enseignement de la danse. Tous droits réservés.