Blogue du RED
Tous les articles

Cours de danse en ligne? Santé et sécurité à réfléchir!

25 mars 2020
dans

En cette période inusitée où nos écoles/nos cours sont suspendus en raison de la pandémie COVID-19, vous avez tous de nombreuses inquiétudes et préoccupations. Parmi celles-ci, vous vous inquiétez sans doute du sort de vos élèves, qui se voient privés de leurs cours de danse, lesquels agrémentent habituellement leurs vies, qu’ils dansent une heure par semaine ou 15 heures et plus.

La situation est d’autant plus pénible pour les milliers de jeunes danseurs qui fréquentent les nombreux programmes de type danse-études, et qui sont habitués à s’entraîner et à danser plusieurs heures chaque jour.

Comme vous le savez, il existe depuis de nombreuses années une offre importante de cours sur Internet, et il s’agit d’une avenue potentielle pour vos élèves. Ceci dit, tous les cours disponibles en ligne ne sont pas nécessairement de qualité et sécuritaire, alors si vous souhaitez suggérer cette option à vos élèves, je vous invite à explorer l’offre qui se trouve en ligne et à leur formuler vos recommandations.

Par ailleurs, vous faites peut-être partie des écoles/des enseignants qui pensez à offrir vous-même des classes en ligne… Vous êtes peut-être même déjà passé à l’action, offrant des cours « live » et/ou « en différé » dans le but de maintenir le contact avec vos élèves et les guider selon vos propres programmes et objectifs, tout en les aidant à maintenir leur forme et leur motivation.

Si ce genre de projet est nouveau pour vous, vous êtes possiblement préoccupé par quelques défis que présente l’enseignement en ligne. Notamment, comment bien « enseigner » une classe qui ne permet aucun contact réel ou direct avec vos élèves, et sachant qu’ils se trouvent chez eux, dans leur salon, leur chambre à coucher ou pire, dans leur sous-sol sur un plancher de béton?!

Voici quelques recommandations et éléments à considérer :

Un bon échauffement demeure essentiel

1- Allez-vous opter pour intégrer l’échauffement à votre classe en ligne ou simplement le recommander?

2- Avez-vous pensé à enregistrer une vidéo dédiée à l’échauffement?

Bien réfléchir au contenu de chaque leçon

3- Il faut tenir compte des contraintes en termes d’espace, de surface de plancher, d’absence d’équipement spécialisé (barres, tapis de danse, etc.) et offrir des alternatives lorsque possible. Par exemple, suggérer le comptoir de la cuisine ou le dossier d’une chaise en lieu de barre de ballet.

4- Concevez des exercices qui travaillent des éléments connus en termes de vocabulaire et de niveau technique. Sans possibilité d’intervention directe de votre part, ce n’est pas le temps d’introduire de nouveaux pas ou d’augmenter le niveau de difficulté.

5- Limitez les pirouettes virtuoses, les sauts et les allegros, ainsi que les combinaisons qui se déplacent dans l’espace, car la vaste majorité des élèves seront dans un espace limité.

5- En raison de cette contrainte d’espace, travaillez des éléments techniques et artistiques qui demandent moins de déplacements. Les mouvements d’adage, les ports de bras, l’expressivité et la sensibilité du geste…?

6- Si vous faites une série de cours en ligne, considérez la possibilité d’insérer de courtes « cliniques thématiques » au sein de chaque leçon après la portion échauffement/entraînement.

7- Maintenez un bon rythme à chaque leçon, afin d’entraîner la forme physique et non seulement les éléments techniques et artistiques.

Communiquer!

8- Communiquez les consignes de sécurité telles : l’importance de l’échauffement (s’il n’est pas intégré à votre leçon); l’espace minimal requis; les alternatives en termes d’équipement; les bons chaussons/chaussettes en fonction de la surface du sol.

9- Indiquez clairement quelle est la clientèle cible de chaque classe en ligne, et l’importance de ne pas entreprendre une classe qui dépasse son niveau d’habileté technique et physique. Ceci dit, il n’y a aucune contre-indication à faire une classe en dessous de son niveau.

10- Utilisez des « mots-clé » tout au long de la classe. Ne pouvant corriger les erreurs physiques et techniques de manière tactile, il est essentiel de verbaliser les principales corrections et d’inciter les élèves à l’auto-correction. Rappelez les principales consignes… encore plus qu’à l’habitude.

11- Pensez à utiliser des mots et des images qui stimulent également la qualité du mouvement et le sens artistique.

12- Protégez-vous! La plus grosse inquiétude associée aux cours en ligne est sans doute le risque qu’un élève se blesse. Il s’agit d’une inquiétude morale, mais également d’un risque qui pourrait avoir des conséquences sur le plan légal. Assurez-vous de bien communiquer, idéalement par écrit, mais au moins verbalement, un avis de non-responsabilité concernant vos cours en ligne.

13- Pensez aux droits musicaux : la majorité d’entre-vous payez déjà des licences de droit d’utilisation pour la musique qui accompagne vos classes. Si ce n’est pas le cas, pensez à vous conformer ou à utiliser uniquement des musiques libres de droit (habituellement des musiques écrites il y a 50 ans ou plus, mais chaque cas doit être validé).

14- Il est parfois possible de communiquer directement avec les auteurs/compositeurs de collections créées pour les classes de danse dont vous avez déjà acheté les albums. Ces artistes sont souvent très ouverts à permettre l’usage de leur musique pour les classes en ligne. C’est notamment le cas des pianistes Soren Bebe, Craig Wingrove et Normand Babin avec qui j’ai communiqué récemment pour confirmer leur autorisation.

15- Pensez à remercier ces artistes-musiciens – un geste toujours apprécié!

Bon courage à vous tous en ces temps sans précédent!


Portrait de Dominique Turcotte

Un article de Dominique Turcotte

Diplômée de l’École nationale de ballet du Canada et licenciée de l’Imperial Society of Teachers of Dancing, Dominique Turcotte a enseigné quatre ans au Ballet national avant de s’établir à Québec en 1983. Elle fut directrice générale et pédagogique de L’École de danse de Québec de 1985 à 2009. Très impliquée dans le développement de son milieu, elle a siégé sur plusieurs conseils d’administration et comités professionnels aux niveaux régional, provincial et national. Sa contribution au développement de la danse à Québec lui a valu plusieurs reconnaissances, incluant le prestigieux prix Femmes de Mérite du YWCA dans la catégorie Arts et Culture (2009).

Depuis 2011, Dominique se consacre à l’enseignement à titre de pigiste. Elle a été professeure invitée dans une douzaine d’institutions au Québec, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse.

Dominique est membre fondatrice du Réseau d’enseignement de la danse. Coauteure du programme RED pour l’enseignement de la danse classique, elle enseigne occasionnellement lors de ses stages de développement professionnel. Elle est également membre du comité pédagogique aviseur du RED et contribue régulièrement à son blogue et à ses divers comités et activités.

© Réseau d’enseignement de la danse. Tous droits réservés.