Blogue du RED
Tous les articles

Conseils d’introspection pour enseignants

5 novembre 2019
dans

La rentrée est toujours une période de grands défis pour les écoles de danse de loisir : période d’inscriptions, demandes d’information, classes d’essai et de classement, transferts d’élèves, inscriptions tardives… Les premières semaines de cours sont souvent, par conséquent, très exigeantes et mouvementées et elles peuvent parfois créer une certaine instabilité dans vos groupes.

Une fois le calme revenu, votre session bien lancée et la folie de la rentrée derrière vous, c’est le temps de faire un petit retour sur vos groupes. Vous avez fait connaissance avec vos élèves, vous les connaissez de mieux en mieux et vos objectifs pour la session à venir se précisent graduellement.

Apprendre à se questionner

Il est maintenant temps de vous questionner pour porter une attention particulière aux besoins de vos élèves :

  • Quelles sont les lacunes de ce groupe, les aspects à travailler davantage?
  • Comment puis-je les accompagner efficacement dans leur progression (ajouts d’exercices travaillant ces lacunes, explications plus détaillées, images, etc.)?
  • Comment puis-je adapter mon enseignement à leurs besoins afin de maximiser mon temps en classe avec eux?

Une fois ces objectifs fixés, une petite introspection est généralement bénéfique afin de voir ce qui peut relever de vous.

Le désir de transmettre, la passion, le dévouement et la volonté de toujours offrir le meilleur à ses élèves sont les moteurs premiers de l’enseignant en danse. Ces périodes de remise en question et d’introspection surviennent par conséquent assez naturellement en général. En plus de permettre de faire le point sur son enseignement, ses élèves et ses objectifs, ces réflexions amènent l’enseignant à se renouveler, sortir de sa zone de confort et ainsi évoluer dans son métier.

Certains aspects de l’apprentissage appartiennent bien évidemment à l’élève (révision, temps de pratique, concentration en classe, motivation, etc.), mais une tendance générale à l’intérieur d’un groupe peut aussi refléter certaines particularités de votre enseignement.

L’élève comme miroir de l’enseignant est donc un travail sur soi très intéressant à explorer.

Faites l’exercice de changer votre point de vue et notez ce que vos élèves vous renvoient comme image. Prendre le temps de faire cet exercice est généralement très révélateur et s’avère aussi très formateur.

Il peut être possible d’effectuer l’exercice par simple observation en classe ou encore en captant certaines portions de votre cours sur vidéo. Cette deuxième option est d’autant plus intéressante qu’elle vous permettra de le visionner à tête reposée, lorsque votre concentration lui sera complètement dédiée.

Voici donc quelques exemples pour illustrer concrètement cet exercice et donner quelques pistes de réflexion :

Pistes de réflexion lors de votre autoévaluation

Constat 1: Mes élèves mettent peu d’énergie lorsqu’ils dansent ou ils sont très brouillons dans leur façon d’exécuter les mouvements. 

Pistes de réflexion: Est-ce que je mets suffisamment d’énergie lorsque je démontre les exercices ou lorsque j’enchaine avec eux? Lors de l’apprentissage, est-ce que je « marque » seulement les séquences lorsqu’ils l’enchainent ou est-ce que je l’exécute avec pleine amplitude?

Est-ce que j’explique clairement et suffisamment les nouveaux exercices/mouvements ou je passe trop rapidement à autre chose en supposant que c’est aussi clair pour eux que pour moi? 

Les élèves (surtout les débutants) fonctionnent essentiellement par imitation, ils reproduisent ce qu’ils voient en prenant pour acquis qu’il s’agit de la bonne façon de faire. Si vous ne leur montrez jamais l’énergie, la précision ou l’amplitude à mettre dans leur travail technique ou chorégraphique, ils ne pourront par conséquent jamais constater qu’il ne s’agit pas de la bonne façon de faire.

Constat 2: J’ai l’impression de répéter sans cesse les mêmes corrections, mais je ne vois jamais de changements dans l’exécution.

Pistes de réflexion: Suis-je clair dans ma façon de leur expliquer la correction? Est-ce que je leur démontre ce qui doit être fait ou si je ne fais que le mentionner? Peut-être qu’une image (ou une image différente si vous en utilisiez déjà une) serait plus efficace pour eux; quelle image pourrais-je utiliser? Peut-être que le choix d’autres mots pour expliquer serait plus efficace pour eux; quelle formulation pourrais-je essayer?

Ces exemples ne sont qu’une infime partie de ce que vous pourrez constater en observant vos élèves et en vous observant en train d’enseigner. Vous pourrez ensuite appliquer ce procédé de façon sporadique tout au long de l’année et ajuster votre tir au fur et à mesure que le groupe progressera.

Cela permettra d’offrir à vos élèves une formation de qualité ainsi qu’une progression constante, en tout respect des élèves et de leurs besoins. Leur évolution en sera nécessairement avantagée et la fierté qu’en retireront vos élèves n’en sera que décuplée!


Shanie Bolduc

Un article de Shanie Bolduc

Shanie entamera son cheminement professionnel en danse en obtenant un diplôme d’études collégial en danse du Cégep de Drummondville puis poursuivra sa formation à l’ADMMI (maintenant appelée l’École de danse contemporaine de Montréal). Suite à ses études en danse, Shanie créera l’école DixCorpsDanse en 2009, cumulant près de 15 années d’expérience en enseignement de la danse et près de 11 années à titre de directrice de l’école DixCorpsDanse. Shanie obtient en 2019 sa certification en enseignement de la danse contemporaine et jazz du Réseau d’enseignement de la danse (RED).

Événements reliés

Articles reliés

© Réseau d’enseignement de la danse. Tous droits réservés.