Cours de ballet classique : y a-t-il un âge limite pour commencer?

Y a-t-il un âge limite pour commencer les cours de ballet classique
14 août 2018
dans

«Y a-t-il un âge limite pour commencer à suivre des cours de ballet classique?» Au fil des ans, j’ai entendu cette phrase d’innombrables fois, de la bouche de femmes (et de quelques hommes) dans la trentaine, la quarantaine, la cinquantaine et plus!

Vous voulez danser pour le plaisir? Combiner expression artistique et mise en forme?

Vous n’avez aucune contre-indication physique ou médicale?

Il n’est jamais trop tard pour entreprendre des cours de ballet classique! À condition de trouver des cours pour débutants destinés aux adultes.

Que dois-je rechercher?

  • Vérifiez d’abord que les cours proposés sont conçus spécifiquement pour les adultes.
    Certaines écoles offrent des cours pour adolescents et adultes de 15-16 ans et plus, et un tel mélange peut convenir. Toutefois, méfiez-vous des cours où l’on vous propose de danser avec des jeunes de moins de 15 ans, car les besoins, la vitesse d’apprentissage, l’approche pédagogique et les capacités physiques (pour ne nommer que ceux-ci) ne sont pas les mêmes!
  • Assurez-vous que les cours proposés ciblent vraiment votre niveau de performance.
    Le nom du cours n’est malheureusement pas une indication sûre, puisqu’il n’existe pas de standard universel pour nommer les niveaux en danse.
  • Évitez les cours qui combinent plusieurs niveaux dans un même groupe.
    Même si on tente de vous rassurer, il est impossible de répondre aux besoins de tous les danseurs dans un cours multi-niveaux. Cela va de soi… N’est-ce pas?!
  • Recherchez un professeur compétent.
    Cela peut être difficile à évaluer. Posez des questions sur la formation pédagogique de l’enseignant, son expérience, sa vision et ses valeurs (ainsi que celles de l’école, d’ailleurs). Demandez des références. Suivez votre instinct!
  • Validez le sérieux de l’école où vous considérez vous inscrire.
    Est-elle membre d’un organisme d’encadrement pédagogique tel que le Réseau d’enseignement de la danse? Les enseignants participent-ils régulièrement à des activités de développement professionnel? Sont-ils certifiés Cecchetti, Royal Academy of Dance (RAD), British Association of Teachers of Dancing (BATD) ou autre? Ces critères ne sont pas essentiels, bien sûr, et il existe d’excellents enseignants en dehors de ces structures, mais de telles affiliations offrent un gage de qualité.
  • Dès vos premières leçons, confirmez votre choix.
    Le cours respecte-t-il vos capacités physiques et offre-t-il un cadre convivial qui favorisera votre évolution? Vous connaîtrez certainement des défis et d’occasionnelles raideurs musculaires mais le plaisir d’apprendre devrait l’emporter sur ces désagréments passagers!

À quoi puis-je m’attendre dans un cours de ballet pour adulte débutant?

Si vous optez pour un cours de ballet traditionnel, attendez-vous à :

– une leçon d’une durée d’au moins 90 minutes, car moins que cela ne permet pas de faire une classe complète;

– une approche qui privilégie la compréhension et l’intégration de l’alignement postural et de l’en-dehors non-forcé;

– des explications sur les notions anatomiques qui s’appliquent à la danse, dans le but de favoriser la compréhension, faciliter les mouvements et éviter les blessures;

– l’apprentissage des pas de base abordés à la barre, puis repris au centre;

– la poursuite de l’apprentissage au centre incluant les ports de bras, les pas de liaison et de déplacement, les tours et pirouettes, ainsi que les sauts et allégros;

– des exercices d’assouplissement et de renforcement musculaire, au moins occasionnellement;

– le tout sur des musiques habituellement (mais non exclusivement) du répertoire classique et dans une atmosphère de calme et de bonne humeur, propice aux apprentissages.

En plus d’être une grande source de plaisir, les cours de ballet pour adultes ont plusieurs bienfaits pour le corps :

  • Améliorer la forme physique aux points de vue de la souplesse, du tonus et de l’endurance;
  • Prendre conscience de la posture et l’améliorer au besoin;
  • Peaufiner la coordination, la proprioception et le sens de l’équilibre;
  • Diminuer le stress et augmenter le sentiment de bien-être;
  • Développer l’expressivité corporelle et le sens artistique.

Comment devrai-je m’habiller? 

Chaque école ou enseignant aura ses propres consignes concernant l’habillement pour les cours de ballet mais, en règle générale, la tenue vestimentaire pour les cours d’adultes est moins stricte que pour ceux des enfants.

L’habillement traditionnel prévoit des collants (roses) et un maillot, dit «léotard» (noir). Toutefois, on vous permettra sans doute de porter les vêtements de danse ou de sport de votre choix, du moment que ceux-ci soient suffisamment moulants pour permettre à l’enseignant de bien voir votre silhouette. Cela lui permettra de corriger au besoin l’alignement postural, les lignes de danse, l’activité musculaire, etc.

Aux pieds, vous aurez besoin de chaussons de ballet souples, en cuir ou en canevas selon votre préférence. Il faudra les choisir bien moulants (comme une paire de gants neufs) mais pas au point d’écraser vos orteils ou d’entraver votre circulation. Si vous hésitez pour le bon ajustement, faites-les vérifier par le professeur avant d’y coudre les élastiques. Quant aux pointes, vous n’en aurez pas besoin à moins de persévérer pendant plusieurs années et d’atteindre un niveau de performance technique et physique des plus solides.

Vous voilà rassuré(e)? Il n’est jamais trop tard pour entreprendre des cours de ballet classique ou de tout autre genre de danse, d’ailleurs! Pourquoi ne pas essayer également le jazz, les claquettes, le contemporain, la gigue, les danses urbaines, la danse africaine, le Flamenco, le baladi ou le Bharata-Natyam? Vous avez tout un monde à découvrir!


Portrait de Dominique Turcotte

Un article de Dominique Turcotte

Diplômée de l’École nationale de ballet du Canada et licenciée de l’Imperial Society of Teachers of Dancing, Dominique Turcotte a enseigné quatre ans au Ballet national avant de s’établir à Québec en 1983. Elle fut directrice générale et pédagogique de L’École de danse de Québec de 1985 à 2009. Très impliquée dans le développement de son milieu, elle a siégé sur plusieurs conseils d’administration et comités professionnels aux niveaux régional, provincial et national. Sa contribution au développement de la danse à Québec lui a valu plusieurs reconnaissances, incluant le prestigieux prix Femmes de Mérite du YWCA dans la catégorie Arts et Culture (2009).

Depuis 2011, Dominique se consacre à l’enseignement à titre de pigiste. Elle a été professeure invitée dans une douzaine d’institutions au Québec, en Ontario, au Nouveau-Brunswick et en Nouvelle-Écosse.

Dominique est membre fondatrice du Réseau d’enseignement de la danse. Coauteure du programme RED pour l’enseignement de la danse classique, elle enseigne occasionnellement lors de ses stages de développement professionnel. Elle est également membre du comité pédagogique aviseur du RED et contribue régulièrement à son blogue et à ses divers comités et activités.

© 2018 Réseau d'enseignement de la danse. Tous droits réservés.