(Encore) une nouvelle ministre pour la Culture

13 octobre 2017

Ce mercredi, c’est Marie Montpetit a succédé à Luc Fortin à titre de ministre de la Culture et des Communications (MCC). Ce changement survient dans un moment charnière pour le milieu culturel qui attendait pour décembre le plan d’action et les engagements financiers découlant du travail des derniers mois pour le renouvellement de la politique culturelle du Québec. Nul besoin de spécifier qu’il s’agit d’un enjeu majeur pour tout le secteur. Le RED, tout comme le milieu culturel, s’interroge sur la nécessité de ce changement – notons qu’il s’agit ici du 3e changement en 3 ans pour ce ministère – et s’inquiète des impacts, non seulement pour la politique culturelle, mais aussi sur les annonces récentes entourant la PAFOFA – dont la hausse de budget annoncée – ainsi que la révision des programmes d’aide au fonctionnement pour les organismes de regroupement du MCC.

Le RED appuie le Mouvement pour les arts et les lettres (MAL) et la Coalition la culture, le cœur du Québec – dont le RED est un membre actif – qui appellent le MCC à maintenir ses échéanciers de travail. «Nous souhaitons que la nouvelle ministre puisse prendre au pied levé le relais du ministre Fortin et poursuivre le travail avec une compréhension aussi poussée des enjeux des arts et de la culture que celle acquise par son prédécesseur. Nous craignons que le changement de ministre n’entraîne un ralentissement considérable des travaux entourant le plan d’action devant accompagner la nouvelle Politique culturelle et ne nuise aux avancées souhaitées par les milieux artistiques», fait valoir Fabienne Cabado dans le communiqué du MAL dont elle est porte-parole.

Le RED remercie le ministre Fortin pour le travail entamé et offre sa collaboration à la nouvelle ministre de la Culture et des Communications afin que les projets du MCC soient menés à terme dans les meilleurs délais.

Qui est Marie Montpetit?

Députée de Crémazie, diplômée en sciences de l’environnement et en gestion culturelle des HEC Montréal, elle a également pratiqué le chant et le piano pendant une vingtaine d’année. Inconnue des milieux artistiques et culturels, elle a assuré en point de presse qu’elle «va prendre les prochaines heures pour prendre connaissance de l’ensemble des dossiers» et «essayer d’aller le plus vite possible pour continuer ce que [son] collègue, [son] prédécesseur avait débuté».

Voir sa biographie.

(Crédit-photo : Marie Montpetit, ministre de la culture du Québec, 2017 © Erick Labbé, Le Soleil)

© 2018 Réseau d'enseignement de la danse. Tous droits réservés.